UNE PREMIÈRE MISSION EN EUROPE RÉUSSIE POUR LA SOCIÉTÉ DU PLAN NORD

Source : Gouvernement du Québec

Québec, le 2 juin 2016 – Le président-directeur général de la Société du Plan Nord, M. Robert Sauvé, a souligné aujourd’hui le bilan positif de la première mission internationale de l’organisme chargé de la mise en œuvre du Plan Nord, qui s’est tenue en Italie et en Allemagne du 24 mai au 1er juin.

« Le succès du Plan Nord passe notamment par une campagne de promotion soutenue auprès de nos partenaires étrangers. Notre mission nous a permis de présenter le Plan Nord et son potentiel à plusieurs publics, tant les spécialistes intéressés par notre approche unique de développement nordique durable que les entrepreneurs et les représentants gouvernementaux désirant connaître les occasions qu’offre le Nord québécois », a déclaré M. Sauvé.

La mission s’est déroulée en deux temps. Tout d’abord, du 24 au 28 mai, la délégation québécoise a participé à de nombreuses activités à Rome, en Italie. Accompagné de chercheurs de l’Institut national de recherche scientifique et de l’Université Laval membres de l’Institut nordique du Québec, M. Sauvé a participé au séminaire « Vers le Nord : regards croisés scientifiques Québec/Italie » afin de présenter le Plan Nord et de favoriser la collaboration avec des instituts italiens dans le domaine de la recherche nordique et arctique. Des rencontres ont également eu lieu avec des représentants gouvernementaux. Par ailleurs, M. Sauvé a invité plusieurs personnalités influentes à participer au Forum de l’Arctic Circle qui se tiendra à Québec du 11 au 13 décembre 2016.

Par la suite, du 28 mai au 1er juin, la délégation s’est rendue dans la ville de Munich, en Allemagne, afin de participer au IFAT, le plus important salon mondial des technologies environnementales. Des rencontres bilatérales avec des représentants du gouvernement de la Bavière, de l’industrie et des médias ont été autant d’occasions de faire la promotion du Plan Nord et de favoriser l’établissement de partenariats d’affaires et scientifiques.

« Les rencontres que nous avons réalisées et les liens que nous avons tissés avec nos partenaires italiens et allemands contribueront à soutenir le déploiement du Plan Nord, tant au niveau de la recherche que de la participation d’entreprises et de gouvernements étrangers à notre démarche. À terme, ce sont les citoyens du territoire nordique et tous les Québécois qui en profiteront », a conclu M. Sauvé.

À propos du Plan Nord

Le Plan Nord a pour but de mettre en valeur le potentiel minier, forestier, énergétique, social, culturel et touristique du territoire québécois situé au nord du 49e parallèle. Il crée des emplois et de la richesse tant pour les communautés nordiques que pour l’ensemble des Québécois, dans le respect des populations du Nord et de l’environnement. En harmonisant les aspects économiques, sociaux et environnementaux sur lesquels repose le Plan Nord, le gouvernement du Québec souhaite en faire une référence en matière de développement nordique responsable et durable et un projet rassembleur pour la société québécoise. La SPN est l’organisme responsable de sa mise en œuvre.