PROJET PILOTE : DES MESURES CONCRÈTES POUR LES TRAVAILLEURS DE LA CÔTE-NORD

Source : Gouvernement du Québec

Québec, le 24 mars 2016 – Dans le cadre des travaux du Comité sur l’embauche de la main-d’œuvre régionale sur la Côte-Nord, coordonnés par la Société du Plan Nord, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, M. Pierre Arcand, a confirmé aujourd’hui le début du projet pilote annoncé le 11 décembre dernier. Ce projet pilote vise à favoriser l’embauche régionale sur la Côte-Nord. Il se décline en trois volets et a pour objectif d’améliorer l’employabilité et l’embauche des travailleurs nord-côtiers du domaine de la construction.

« Nous sommes à l’écoute des préoccupations et des demandes de la population et des entreprises de la région de la Côte-Nord et nous mettons en œuvre des stratégies afin de répondre aux besoins exprimés. Les mesures que nous annonçons aujourd’hui en sont un exemple concret et nous sommes convaincus qu’elles permettront de favoriser l’embauche des travailleurs de la région », a déclaré le ministre Pierre Arcand.

Un levier concurrentiel

Dans un premier volet, Hydro-Québec introduira une clause qui comprend une cible d’embauche régionale dans l’attribution d’un contrat d’envergure qui fera l’objet d’un appel de propositions d’ici le 31 mars 2016. La cible visée est une augmentation d’environ 20 % du pourcentage actuel de main-d’œuvre régionale pour des contrats spécifiques. La clause prévoira une remise financière à l’entrepreneur lors de l’atteinte d’une plage de taux d’embauche préétablie au contrat.

De nouvelles initiatives

Dans un deuxième volet, au cours des prochaines semaines, le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) inclura dans un premier contrat une clause de mesure obligatoire du taux d’embauche régionale. À titre de grand donneur d’ordre, le Ministère pourra ainsi acquérir des données précises quant au taux de main-d’œuvre régionale sur ses chantiers. L’entrepreneur devra démontrer au Ministère sa contribution à l’employabilité régionale. À la lumière des résultats, le Ministère pourra orienter ses actions futures.

Dans un dernier volet, afin d’améliorer l’employabilité de la main-d’œuvre, Emploi-Québec offrira des parcours de formation individualisés aux travailleurs de la construction qui le souhaitent. La Commission de la construction du Québec (CCQ) collabore activement au projet. Cette nouvelle initiative permettra aux travailleurs d’améliorer leurs compétences ou d’en acquérir de nouvelles afin de se réorienter selon les besoins du marché de l’emploi.

Un suivi rigoureux

Les trois volets du projet pilote feront l’objet d’évaluation et de suivi en continu. Les résultats serviront à mesurer les progrès accomplis, à apporter des ajustements, voire à proposer de nouvelles actions. Le gouvernement respecte ainsi l’échéancier prévu : le projet pilote aura des retombées dès la reprise des chantiers, au printemps 2016.

À propos du Comité

Le Comité sur l’embauche de la main-d’œuvre régionale sur la Côte-Nord regroupe des partenaires gouvernementaux, syndicaux, patronaux ainsi que des élus municipaux. Son mandat est de favoriser l’embauche de travailleurs titulaires de certificats de compétence dans les métiers de la construction sur la Côte-Nord. Le Comité travaille à l’intérieur et dans le respect des lois, règlements et conventions collectives actuelles.