LA SOCIÉTÉ DU PLAN NORD : ACTEUR STRATÉGIQUE D’UN DÉVELOPPEMENT NORDIQUE DURABLE – BILAN DE L’AN 1

Source : Gouvernement du Québec

Québec, le 9 juin 2016 – À la suite du dépôt à l’Assemblée nationale, par le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, M. Pierre Arcand, du Plan stratégique 2016-2020 de la Société du Plan Nord, le président-directeur général de la Société, M. Robert Sauvé, a tenu à souligner la mise en place de ce nouveau jalon d’un modèle unique de développement durable, planifié et harmonieux.

« Nous franchissons aujourd’hui une nouvelle étape dans la mise en valeur d’un territoire dont le vaste potentiel est encore trop souvent méconnu : un potentiel social, économique, environnemental et culturel. C’est pourquoi nous sommes accompagnés aujourd’hui de plusieurs partenaires du Plan Nord. Avec son Plan stratégique, la Société du Plan Nord se dote d’un outil de travail qui permettra d’opérationnaliser le déploiement du Plan d’action 2015-2020 que nous avons lancé en avril 2015. » a indiqué M. Sauvé.

Une première année bien remplie

Lancée le 1er avril 2015, la Société du Plan Nord est désormais pleinement opérationnelle. L’an 1 a permis de concrétiser plusieurs projets, mais surtout de mettre en place les conditions essentielles pour profiter de la remontée prochaine du secteur minier. Parmi les grandes réalisations de l’année, notons la mise en place des bureaux régionaux de la Société du Plan Nord à Roberval, Chibougamau, Sept-Îles et Baie-Comeau. Dix agents sur le terrain sont en opération depuis septembre 2015.

« Nos agents sont près du milieu, des communautés et des entreprises avec lesquelles ils travaillent quotidiennement. Leur mandat est d’accompagner les entreprises et les communautés nordiques dans leur développement, de soutenir des projets structurants et de jouer un rôle de facilitateur auprès des intervenants publics et privés », a rappelé M. Sauvé.

Un des grands succès de l’an 1 est sans contredit l’acquisition des installations ferroviaires et portuaires de Pointe-Noire. Cette transaction permettra d’ouvrir l’accès au Port de Sept-Îles et aux infrastructures de Pointe-Noire aux compagnies minières et aux autres usagers. « Il s’agit d’un geste structurant qui aura un effet positif sur le développement de l’industrie minière, sur l’emploi et sur la création de richesse dans la région. En effet, l’accès aux infrastructures permettra de réduire le coût du transport de minerai, ce qui contribuera à la relance de l’industrie minière et générera des retombées économiques et de l’emploi pour la Côte-Nord et l’ensemble du Québec », a souligné M. Sauvé.

Dans une perspective de coordination des actions du gouvernement au nord du 49e parallèle et pour assurer un développement cohérent et intégré, la Société du Plan Nord a également collaboré avec les ministères et organismes impliqués dans le développement nordique. À même la dotation annuelle issue du Fonds du Plan Nord, la Société a redistribué des sommes aux ministères et organismes sectoriels afin qu’ils réalisent des projets structurants. 12 ententes ont été signées en 2015-2016. Ces ententes prévoient la réalisation d’ici 2020 de projets en lien avec 34 des 90 priorités d’action du Plan d’action du Plan Nord, ce qui représente des investissements publics de 214 M$ sur 5 ans.

Des projets issus des communautés

Le Fonds d’initiatives du Plan Nord, un fonds spécialement conçu pour soutenir des projets novateurs et structurants du milieu, a appuyé en 2015-2016, 22 projets pour un montant dépassant 1,5 M$. Ces aides financières ont permis de soutenir des projets d’investissement d’une valeur totale de 8 M$.

« Le Plan Nord est un projet de développement durable qui intègre les dimensions économique, mais également sociale et environnementale. Au-delà de la création de richesse et d’emplois, le Plan Nord vise un développement social qui contribue à améliorer la qualité de vie des citoyens du Nord. Dans ce contexte, il est normal que plusieurs projets proviennent des acteurs du territoire », a tenu à rappeler M. Sauvé.

Parmi les exemples concrets de projets qui se sont réalisés sur le territoire au cours de la dernière année et pour lesquels la Société a tenu un fort rôle d’accompagnement, signalons :

Station Uapishka
Projet multiusager développé en cogestion entre les Innus de Pessamit et la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka.

Innord
Filiale de la société GéoMégA, le projet a pour but de soutenir le développement d’une nouvelle technique de séparation des éléments de terres rares.

Les prochaines étapes

L’an 2 est déjà bien engagé. Au cours des prochains mois, plusieurs projets seront à surveiller. La Société du Plan Nord finalisera, notamment, la mise en place du Bureau de commercialisation, veillera à accueillir les premiers bateaux aux infrastructures portuaires de Pointe-Noire et poursuivra l’implantation d’infrastructures de télécommunications performantes. Enfin, à l’instar des antennes présentes ailleurs sur le territoire du Plan Nord, la Société développera une offre de services adaptée pour le Nunavik.

Le Québec sera également l’hôte d’un grand forum de l’Arctic Circle portant sur le développement durable des régions nordiques par une approche intégrée et partenariale. Cet évènement sera l’occasion pour le Québec de faire briller l’approche unique du Plan Nord devant un public international.

« En tant que PDG, je suis fier du travail accompli par l’équipe de la Société. Je suis convaincu de la pertinence du Plan Nord et du bien-fondé de la Société du Plan Nord. Il n’y a rien de mieux que des exemples concrets de projets qui se sont réalisés sur le territoire au cours de la dernière année pour illustrer et témoigner du rôle d’accompagnement de la Société ainsi que du dynamisme du territoire. Nous avons livré en peu de temps plusieurs réalisations majeures qui contribueront au développement du territoire nordique », a conclu M. Sauvé.

À propos du Plan Nord

Le Plan Nord a pour but de mettre en valeur le potentiel minier, forestier, énergétique, social, culturel et touristique du territoire québécois situé au nord du 49e parallèle. Il crée des emplois et de la richesse tant pour les communautés nordiques que pour l’ensemble des Québécois, dans le respect des populations du Nord et de l’environnement. En harmonisant les aspects économiques, sociaux et environnementaux sur lesquels repose le Plan Nord, le gouvernement du Québec souhaite en faire une référence en matière de développement nordique responsable et durable et un projet rassembleur pour la société québécoise. La Société du Plan Nord est l’organisme responsable de sa mise en œuvre.